Brice F.

Un road-trip documentaire dans la roumanie post-communiste

Steinkis

22,00
par (Libraire)
17 octobre 2021

En 2012, j'étais parti rejoindre un ami pour un road-trip de dix jours en Roumanie. J'étais tombé en amour pour ce beau pays dont je ne connaissais pratiquement rien avant d'y aller ( hormis Dracula/Vlad Tepes l'empaleur; les noirs échos des années Ceausescu; j'avais lu Ionesco et Cioran; et des souvenirs d'enfance de l'épopée roumaine de la bande à Hagi à la coupe du monde 94. Et malheureusement aussi les raccourcis communs sur les Roumains et les Roms...).
Aussi, c'est avec un grand plaisir que j'ai dévoré cette excellente bande-dessinée, qui rappelle beaucoup les carnets de voyage de Guy Delisle, et qui porte absolument bien son sous-titre de " Un road-trip documentaire dans la roumanie post-communiste".
En six chapitres, comme six étapes de voyage, du Maramures à la mer Noire, des forêts de Transylvanie aux monastères de Bucovine, et des plaines de Moldavie jusqu'aux tiers-lieux dynamiques de Bucarest, Romain Dutter, Bouqé et Paul Bona dressent un remarquable portrait de ce pays aux milles facettes, riche d'un patrimoine multi-culturel historique, brutalement précipité de l'isolement communiste au train de vie capitaliste outrancier. Que signifie être roumain en 2019 ? Quelles sont les nouvelles dynamiques et alternatives proposées par la jeunesse ? Comment tordre le cou aux stéréotypes ?
Bien documentée sans être trop pédagogique, trépidante, drôle et avec énormément de bonne humeur, cette bande-dessinée est une belle réussite qui donne l'envie de foncer et de re(découvrir) le plus latin des pays slaves.

Natalia García Freire

Christian Bourgois

20,00
par (Libraire)
23 septembre 2021

Énorme coup de coeur de Brice, qui depuis la lecture de ce conte gothique équatorien, a encore des araignées qui grouillent de plaisir au creux du ventre.
Lettre d'un fils adressée à son père mort, Mortepeau relate la déliquescence d'une maison, d'une cellule familiale, après l'arrivée une nuit de deux étrangers, sales, brutaux, à l'aura magnétique. Mortepeau est une fulgurante évocation de la folie, l'oppression et la soumission, dans des codes narratifs propres à la fois à l'imaginaire sud-américain, mais aussi aux nouvelles fantastiques anglaises du XIXe.
Gregor Samsa assistant de l'intérieur à la Chute de la Maison Usher. Imaginez un peu...Maintenant rajoutez y la moiteur des nuits d'Équateur, quelques insectes rampants et une douce odeur de terre mouillée après la pluie. Enfin douce...un peu âcre aussi...
Un joyau noir et flamboyant, peut-être à lire en diptyque avec le sublime Notre part de nuit, de Mariana Enriquez, Éditions du sous-sol ( autre dinguerie de cette rentrée littéraire ).

Luke Rhinehart

Aux forges de Vulcain

par (Libraire)
23 septembre 2021

La belle et mystérieuse Matari, - qui s'était enfoncée dans la nuit neigeuse dans l'espoir d'y mourir -, est sauvée et recueillie par Oboko, poète et moine bouddhiste, et son ami Izzi. Débute alors une course-poursuite haletante, entre huis clos et cavalcades, qui ne pourra trouver son issue que dans l'honneur ou la mort.
Pour la première fois traduit en français, ce roman de Luke Rhinehart, auteur de "L'Homme-Dé", récemment disparu, est une célébration de l'honneur, de l'amour et de l'amitié, et de l'éphémérité de l'existence.
Fasciné par la philosophie zen, Luke Rhinehart signe ici un vibrant hommage à la tradition littéraire japonaise (on pense beaucoup au magnifique La Pierre et le Sabre, d'Eiji Yoshikawa).
Émouvant, dépaysant et parfois pastiche, il se dévore comme un film de Kurosawa !

Akiz

Flammarion

20,00
par (Libraire)
25 août 2021

Quelque part entre Le Parfum, Ratatouille et Cauchemar en cuisine.
Une bombe sous cocaïne lancée avec virulence et cynisme dans le milieu de la haute gastronomie. Succulent !

par (Libraire)
25 août 2021

Déclaration d'amour, drôle, tendre et parfois très cinglante au personnage du Quichotte, qui nous invite à nous (re)plonger dans cette œuvre monumentale. Avec humour et passion, Lydie Salvayre convoque l'héritage de 500 ans de littérature et de pensée. Vivifiant !