Persifler au siècle des Lumières
EAN13
9782354281007
ISBN
978-2-35428-100-7
Éditeur
Créaphis
Date de publication
Collection
Poche
Nombre de pages
384
Dimensions
17 x 11 x 2 cm
Poids
280 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Persifler au siècle des Lumières

De

Préface de

Créaphis

Poche

Offres

Ce livre c'est, au fond, l'histoire d'un mot : le mot " persiflage " qui est une sorte de " faux ami " dans tous les sens du terme. On croit le connaître mais il recèle des sens différents depuis son invention au xviiie siècle.
Il est apparu brusquement vers 1734, et il a connu aussitôt un immense succès dans la société mondaine, avant de décliner tout aussi rapidement dès le début de la Révolution. C'est un mot clé de la littérature du siècle mais il désigne aussi très concrètement les pratiques mondaines de l'époque, liées au langage. Après avoir servi à désigner le jargon ampoulé et frivole des jeunes élégants de la Cour, il est appliqué à l'art libertin de la mystification puis à la gaieté philosophique. Voltaire, Rousseau, Diderot, Crébillon, Laclos, Rivarol, mais aussi beaucoup d'auteurs moins connus s'essayent aux différentes formes du persiflage, objet tout à la fois de fascination et de scandale, et révélateur subtil des paradoxes de cette période d'avant la Révolution.
Aujourd'hui si le mot persiste, il a changé de sens. Mais il reste bien présent dans le langage contemporain. Notamment en politique où il s'assimile à la médisance et à la moquerie, à l'art de dire du mal et de pratiquer des joutes oratoires entre manipulations, mensonges et injures politiques.
Cette enquête érudite, drôle et passionnante, apporte un éclairage neuf sur le rire si particulier du xviiie siècle, et donne à réfléchir sur la nature et le sens de notre propre rire, sans doute aussi ambigu - entre conservatisme et subversion - que celui de l'âge des Lumières.
Cet ouvrage a été publié pour la première fois en 1998 par les PUF. C'est un ouvrage de référence dont la réédition est attendue par le milieu universitaire, comme en témoigne la participation d'Arlette Farge, pour qui ce livre a été essentiel.
Sommaire
Préface d'Arlette Farge
Introduction
I. Sur la piste des persiflés : 1. Les parodies amphigouriques / 2. La diffusion du mot : le rôle de Grandval fils
II. Le persiflage des petits-maîtres : 1. De l'amphigourie au persiflage / 2. Les héritiers des Frondeurs
III. Le persiflage des roués : 1. Persiflage et mystification / 2. La mécanique libertine / 3. De l'origine des pantins
IV. Le persiflage philosophique : 1. La philosophie des persifleurs / 2. Le persiflage des philosophes
V. Les persifleurs à la lanterne : 1. Le persiflage et la logomachie révolutionnaire / 2. Ironie de l'histoire
Élisabeth Bourguinat est docteur en littérature française et a soutenu sa thèse " Le persiflage dans la littérature française du XVIIIe siècle (1735-1810) : modernité d'un néologisme " à l'université Paris IV-Sorbonne en 1995.
Arlette Farge est une historienne française spécialiste du XVIIIe siècle, directrice de recherche au CNRS, rattachée au centre de recherches historiques de l'EHESS. Champs d'études : histoire des mentalités, histoire des femmes, identités populaires, relations hommes-femmes, écriture de l'histoire. Elle collabore régulièrement à l'émission " La fabrique de l'histoire " sur France Culture.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Arlette Farge