Véronèse
EAN13
9782850885242
ISBN
978-2-85088-524-2
Éditeur
Citadelles & Mazenod
Date de publication
Collection
CITAD.PHARES
Nombre de pages
463
Dimensions
33 x 28 x 0 cm
Poids
4236 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
759.5
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Citadelles et MazenodReliéParu le : 21/03/2012 Révéler l'intelligence picturale de Véronèse dans toute sa profondeur et son originalité, tel est l'objet de ce livre. L'éclat et l'inventivité de la...› Lire la suite touche de l'artiste lui ont valu une réputation solidement enracinée de splendide décorateur, de maître de l'élégance du coloris et des surfaces spectaculaires mais David Rosand désire aller au-delà de cet aspect superficiel et analyser la nature véritable de l'art de Véronèse, qui mêle étroitement forme et contenu.
Sa virtuosité tehnique n'est plus à démontrer. Une exploration critique centrée sur ses peintures prises une à une débouche sur une vision enrichie de l'oeuvre peint du plus jeune membre du grand triumvirat des peintres vénitiens du XVIe siècle (Titien, Tintoret et lui). David Rosand, le plus grand spécialiste de Véronèse, qui a participé à la restauration des peintures de San Sebastiano - l'église vénitienne du peintre -, démontre toute l'ampleur de cet oeuvre, depuis les débuts de l'artiste dans sa Vérone natale, où il fait preuve d'un intérêt précoce pour l'architecture à travers le décor pictural de plusieurs villas de Vénétie, jusqu'à son triomphe à Venise dont il célèbre les vertus et la puissance.
De l'éloquence corporelle de ses personnages aux structures scénographiques de ses architectures monumentales, Véronèse se révèle comme un metteur en scène et un chorégraphe d'une grande subtilité. Mort relativement jeune, à l'âge de soixante ans, il découvre dans la dernière décennie de sa vie une vision plus profonde encore, qui restitue de façon émouvante le sombre climat des dernières années du XVIe siècle vénitien, marquées par la peste, l'agitation religieuse et d'autres calamités.
Le Véronèse révélé par cet ouvrage est digne de l'honneur que lui conféra Titien lui-même, qui voyait dans le jeune artiste la personnification "de la dignité et de la noblesse de l'art de la peinture".›
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Renaud Temperini
Plus d'informations sur Odile Ménégaux