Gioconda
EAN13
9782815949491
ISBN
978-2-8159-4949-1
Éditeur
Editions de l'Aube
Date de publication
Collection
MIKROS (1)
Nombre de pages
128
Dimensions
18 x 12 x 9 cm
Poids
118 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Gioconda

Editions de l'Aube

Mikros

Indisponible

Ce livre est en stock chez 93 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

« Gioconda doit rester vivante aussi longtemps que je vivrai – et plus longtemps que moi. Vivante ainsi que je l'ai connue, s'épanouissant sous mes regards, mes caresses, mes baisers. » « Un de ces "petits" livres que l'on ­n'oublie pas de sitôt. Dans la Grèce de la Seconde Guerre ­mondiale, deux adolescents vont découvrir la magie du désir et de l'amour. La tourmente de la guerre emportera cet amour, mais ce livre nous le restitue avec une force, une vérité extraordinaires, et nous gardons longtemps au cœur sa lumière. » Marie-Jo Sotto-Battesti, librairie Goulard « Petit format mais grand chef-d'œuvre ! [...] Gioconda, c'est le petit livre qu'on n'oublie pas, c'est le livre que vous aurez plaisir à offrir, à transmettre comme un secret, comme un ­trésor. » Nicolas Lefort, librairie Audé « On est au centre de l'amour. On aime les voir ­s'aimer, on est amoureux de leur amour. [...] Un grand, grand, grand livre. On s'en souvient toute sa vie. » Hippolyte Girardot, France Inter « Le plus bel hommage à la vie que l'on puisse ­imaginer. » Antoine Pamiers, Télérama « Un témoignage lumineux. » Gérard Pussey, ELLE « C'est le balancement entre l'éblouissement amoureux et le sombre pressentiment de sa fin qui structure ce récit, l'un et l'autre s'éclairant en un halo lumineux et lugubre. Au fond, l'histoire est simple : Nìkos, un adolescent, et Gioconda, une jeune fille juive, s'aiment d'un amour total jusqu'à la déportation de celle-ci à Auschwitz, en 1943 ; le texte de Kokàntzis est délibérément traité avec la naïveté et la fraîcheur d'une passion juvénile. Ses phrases, courtes et pudiques, sont chargées d'une poésie que la traduction restitue intacte. » Florence Noiville, Le Monde Nìkos Kokàntzis né à Thessalonique en 1930, découvrira l'amour avec Gioconda en 1943. Juive, celle-ci sera déportée à Auschwitz... et n'en reviendra pas. En 1975, Kokàntzis décide de raconter leur histoire d'amour, afin que Gioconda revive à travers ses mots. Il est mort en 2009.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Conseillé par
24 novembre 2022

Amour partout

« La guerre et la peur n'existaient plus, il n'y avait que l'amour, l'amour partout. » Nikos et Gioconda, deux jeunes voisins, vivent une parenthèse sensuelle, charnelle, rendue plus urgente encore par le chaos environnant de Thessalonique occupée par l'armée ...

Lire la suite