Ainsi parlait André Gide, Dits et maximes de vie
EAN13
9782845903319
ISBN
978-2-84590-331-9
Éditeur
Arfuyen
Date de publication
Collection
AINSI PARLAIT L
Dimensions
18,5 x 11,8 x 1,3 cm
Poids
174 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ainsi parlait André Gide

Dits et maximes de vie

Arfuyen

Ainsi Parlait L

Offres

En 2019 le plus grand journal luxembougeois titrait : « Relecture d'un classique à l'ère du #metoo : faut-il bannir l'oeuvre d'André Gide ? »
Les Nourritures terrestres, parues en en 1897, ont été dans une époque encore étroitement conformiste un évangile de libération : « Une existence pathétique, Nathanaël, plutôt que la tranquillité. » En plein symbolisme, Gide invitait avec une force inouïe, à revenir au naturel et à la vie authentique.
Qui est André Gide ? Le Journal le montre tout à la fois sincère, esthète, immoraliste, nomade, engagé, pervertisseur. Gide préfère l'inquiétude à toute forme de tranquillité morale ou intellectuelle : « Je ne suis qu'un petit garçon qui s'amuse, écrit-il, - doublé d'un pasteur protestant qui l'ennuie. »
Comme Montaigne, il n'est que mouvement : « Tour à tour je ressemble et diffère. » Gide place la sincérité au sommet de toutes les vertus. Elle est à la racine de toute morale authentique : « Ne pas se soucier de paraître. Être seul est important. » Gide vit jusqu'au bout cette exigence comme un drame, dont le noeud se situe en lui-même.
La matière de la création littéraire gidienne est constamment faite de problèmes moraux. Ceux-ci en sont « l'étoffe », mais ils sont subordonnés à l'art : « Ne prendre chacun de mes livres que pour ce qu'il est : une oeuvre d'art. »
Cinq ans avant sa mort, il écrit dans son Thésée : « Il m'est doux de penser qu'après moi, grâce à moi, les hommes se reconnaîtront plus heureux, meilleurs
S'identifier pour envoyer des commentaires.