Oeuvres complètes / Susan Sontag, 4, Oeuvres complètes, Le bienfaiteur
EAN13
9782267020656
ISBN
978-2-267-02065-6
Éditeur
Christian Bourgois
Date de publication
Collection
TITRES (4)
Séries
Oeuvres complètes / Susan Sontag (4)
Nombre de pages
393
Dimensions
1 x 1 x 0 cm
Poids
294 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
850
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Oeuvres complètes / Susan Sontag
Le bienfaiteur est le premier roman de Susan Sontag, le premier livre qu’elle a fait paraître, en 1963.

Le héros de ce roman picaresque écrit à la première personne, seul dans sa maison, entreprend de raconter sa vie singulière en visitant le monde sans pesanteur du rêve. Amant et bienfaiteur de l’extravagante Frau Anders, ami d’un écrivain homosexuel de génie, membre d’une secte occulte, acteur de cinéma, époux d’une docile vierge provinciale, habitué des salons et des cafés, assassin manqué, Hippolyte est d’abord le chroniqueur de sa propre vie. Il ne tente rien de moins que d’exorciser les rêves qu’il a poursuivis avec avidité, sans que l’on ne parvienne jamais à savoir si le récit qu’il en fait est celui d’une vie réellement vécue ou une biographie onirique.

Par son ironie, sa cocasserie, autant que par son écriture, cette fantasmagorie rappelle certains romans de Kafka ou de Borges, mais aussi l’univers de Magritte de et Dali.

Susan Sontag est sans doute l’écrivain américain le plus « européen » de tous. Née en 1933 à New York, elle est décédée le 28 décembre 2004. A l’âge de trente ans, elle publie son premier roman, Le Bienfaiteur (Le Seuil, 1965), une étude sur la formation de la personnalité. Dans les années 60, elle écrit pour différents magazines et revues. Très engagée à gauche, figure de la scène new-yorkaise, elle est proche d’intellectuels français comme Roland Barthes, auquel elle a consacré un livre (L’écriture même : à propos de Roland Barthes Christian Bourgois). Elle publie en 1977 un essai, Sur la photographie où elle s’interroge sur la différence entre réalité et expérience. Elle défend le concept de « transparence », autrement dit de l’évidence de l’œuvre, avant toute interprétation. Elle publie également de nombreux romans, dont L’Amant du volcan (1992) et En Amérique (1999) pour lequel elle a reçu le National Book Award. Par ailleurs, le Prix Jérusalem lui a été attribué en 2001 et le Prix de la Paix des libraires à Francfort en 2003 pour l’ensemble de son œuvre.

2 La publication de ce titre au format de poche s’inscrit dans un programme de publication de titres inédits et épuisés de Susan Sontag initié aux éditions Bourgois depuis 2008.

Sous la forme des mémoires d’un Candide des temps modernes, nommé Hippolyte, Le bienfaiteur nous entraîne dans une sorte de grand voyage psychique, au cours duquel il devient impossible de discerner ce qui relève de la vie rêvée d’Hippolyte, puissamment imaginative, de ce qui concerne ses surprenantes péripéties dans le monde réel. Le roman de Susan Sontag propose un portrait fascinant, intelligent et acerbe d’un certain milieu bohème très en vogue en France jusqu’aux années récentes. Plus encore, Le bienfaiteur traite des idées, en particulier des idées religieuses – comme nul autre : drôle, équilibriste, dérangeant et profond.

« Un écrivain majeur… J’admire particulièrement le talent qu’elle a pour produire une histoire vraie à partir de rêves et de pensées. » (Hannah Arendt)

« Une réussite extraordinaire, particulièrement imaginative, qui bouleverse les sens du lecteur avec audace et grâce. » (John Hawkes)

« Un conte brillant, profondément original, qui suit un dilettante solitaire dont les rêves l’emportent sur la vraie vie. « (New York Post)

« Originalité, économie de la langue, brio… Il y a des marques kafkaïennes dans Le bienfaiteur. » (Newsday)

« Remarquable… Ses ancêtres sont Baudelaire, Kafka, et peut-être un peu de Proust et de Dostoïevski dans la distance. » (John Wain)

Du même auteur chez le même éditeur

Devant la douleur des autres

En amerique

En meme temps

L’amant du volcan

La maladie comme metaphore

L’ecriture meme a propos de Roland Barthes

Le sida et ses metaphores

Renaitre

Sur la photographie

Temps forts

Du même auteur dans la collection  « Titres »

La maladie comme metaphore/ Le sida et ses metaphores

L’ecriture meme a propos de Roland Barthes

l’œuvre parle

Sur la photographie

À paraître chez le même éditeur

Journaux volume II

The way we live now

Double standards

Collected letters

À paraître dans la collection « Titres »

Dernier recours

Sous le signe de saturne

L’amant du volcan
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gérard-Henri Durand