Enfant terrible

John Niven

10-18

  • 16 septembre 2017

    Riez, ça vous fera du bien !

    Accro au sexe, porté sur l’alcool, ne refusant pas un petit rail de cocaïne à l’occasion, Kennedy Marr coule des jours heureux à Hollywood. La quarantaine fébrile, il est devenu LE « script doctor » de la cité du cinéma. Pas un producteur ou un réalisateur qui ne se l’arrache pour qu’il remette d’aplomb les scénarios bancals ou « apporte la touche finale qui fera caracoler le moindre film au sommet. » Kennedy Marr est une star.

    Mais voilà, à force de « claquer son argent en belles bagnoles, en costards de marque et en bouteilles de champagne », il doit honorer une amende fiscale colossale : 1 million de dollars et une montagne de dettes. Non qu’il soit particulièrement réfractaire au « concept de redistribution des richesses » ou souffre de quelconque phobie administrative, non il préfère juste son train de vie pharaonique au reste. Or, le salut vient parfois de là où on ne l’attend pas.

    En effet le prestigieux prix F.W. Bingham lui est décerné : un demi million de livres sterling non imposable directement dans la poche. Seul hic, l’heureux récipiendaire devra assumer une année universitaire dans l’établissement anglais, dispenser des cours magistraux, corriger les copies des étudiants, encadrer les travaux dirigés….

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    3 février 2016

    Kennedy Marr, romancier, enseigne dans l'université anglaise où son ex-femme est professeur, et où vit sa fille qu'il connaît à peine. Il est accro au sexe, il est "addict", comme on dit aujourd'hui, il l'est aussi à l'alcool, au tabac et parfois un peu à la drogue. Il veut profiter de la vie. En fait il vit de façon excessive, peu profonde et égoïste peut être comme la plupart des gens. Cependant il se soucie de l'avenir de sa fille, de la vie de son ex-femme et de la santé de sa mère. Critique du milieu du cinéma, des écrivains, de la crise de la quarantaine, Enfant terrible est un roman hilarant, poignant et moderne sur la psyché masculine et l'adolescence perpétuelle.